Testaments enregistrés au Parlement de Paris sous le règne de Charles VI » Jean d'Escopres, dit Walet, écuyer de cuisine du duc de Guyenne
[p. 335]
[p. 336]

Jean d'Escopres, dit Walet, écuyer de cuisine du duc de Guyenne

  • S, Bibliothèque nationale de France, Moreau 1161, fol. 323 r°.

In nomine Patris, et Filii et Spiritus sancti, amen. Ou nom de Dieu et de la benoiste Vierge pucelle Marie, je, Jehan d'Escopres, dit Walet, escuier de cuisine de monseigneur de Guienne, sain de corps el d'entendement, fais mon testament en la maniere qui s'ensuit :

  • Et premierement, que de tous mes biens meubles qui [sont] de present avec moy et a Paris, je vueil que, mes debtes premierement payees, le surplus soit donné pour Dieu :
  • C'est assavoir, a une povre femme nommee Petiton, qui servi mon pere que Dieu pardonne, dix livres Tournoiz.
  • Item, a Saint Candie du Solier viii solz Parisis.
  • Item, a l'eglise de Saincte Mergiere dix livres Tournoiz.
  • Item, a mon varlet Jehan Remé dix livres Tournoiz.
  • Item, a mon autre varlet Bertaut xl solz Tournoiz.
  • Item, aux povres de l'Ostel Dieu de Paris xx solz Tournoiz.
  • Item, a messire Thomas le Long xx solz Tournoiz, et il dira pour le salut de l'ame de moy trois messes.
  • Item, tous mes meubles et heritages assis a Saincte Marguerite, apres cecy parfait, je les laisse a mes freres et seurs a qui ilz appartiennent de droit.
  • Item, que comme dit est devant, que tout ce que j'ay a Paris et avec moy soit tout donné pour Dieu en la maniere que dit est, par l'ordonnance de mon seigneur maistre Bertrand Quentin, sa femme, maistre Jehan Milet, Estienne Feuchier, appelle mes freres et seurs.
  • Item, et ordonne que tous ceulx qui jureront que leurdoy, qu'ilz soient payez.
  • Item de quatre frans que Jehan d'Origny me doit, que Jehan de Gart, mon cousin les ait, a qui je les donne.
  • [p. 337]
  • Item, mes freres sont chargiez de faire les testamens de mes pere et mere, que j'en charge de rechief.
  • Item, charge mes freres ou l'un d'eulx de faire un voiage nuz piez aler et venir de Saincte Mergiere a Saincte Estanche.
  • Item, je me rapporte a maistre Bertrand Quentin en sa conscience ce que je lui doy ou se il me doit.
  • Item, aussi pareillement de madame du Plesseys.
  • Item, que monseigneur le Borgne, que Dieu pardonne, me doit environ vint escuz a luiprestez, et autrement deuement, sans ce que je n'oz oncques de lui aucuns gaiges d'environ m ans que je l'ay servi.
  • Item, je baillié de ma main a Rouen en garde et depost ou dit messjre Thomas le Long dix livres Tournois, ung signet d'or, un petit dyamant et deux autres verges d'or, dont les choses dessus dictes sont faictes.

Ce fut fait en l'eglise de Saint Clandre du Solier, en la presence du dit messire Thomas, Henry Loquet, Toutain Chevron, bourgois de Rouen, le xxiiiic jour de septembre iiiic quinze, tesmoing ce escript de ma main et signé de mon saing manuel.

d'Escopres.
Collacio facta est cum originali testamento supra scripto.